Les Éditions Nathan > Notre Histoire > 1945 - 1986 : La Consolidation
 
 

Notre Histoire

1945 - 1986 : La Consolidation

Après la Libération et le décès de Fernand Nathan en 1947, son fils Pierre reprend sa place rue Méchain avec à ses côtés Raymond Basch, son neveu. Nathan sera l'un des premiers éditeurs scolaires à lancer en 1950 une collection de cahiers de vacances bientôt complétée, dans les années 1960, par des outils parascolaires comme les ABC du Bac. La maison accompagnera les réformes successives de l'enseignement scolaire avec de nombreux outils pédagogiques et un ensemble de collections écrites par des auteurs reconnus. Les héritiers Nathan élargiront la production avec des collections de beaux livres et d'encyclopédies, vendues à des prix abordables, qui connaitront rapidement un grand succès auprès du grand public. Les "jeux éducatifs" deviendront une référence en mettant toujours l'accent sur l'innovation et les nouvelles technologies et de nombreuses collections de livres jeunesse seront lancées. La maison retrouvera très vite une place importante à l'international en exportant largement ses produits.
Après la seconde Guerre mondiale, la maison Nathan est en difficulté : il faut tout reconstruire avec peu d'employés dans un contexte de pénurie de papier. Toutefois les héritiers Nathan vont consolider le patrimoine laissé par leur père et réussir à recréer rapidement une maison d'édition reconnue pour son savoir-faire et ses produits innovants. Ils vont s'adapter aux changements nombreux en matière scolaire comme l'allongement de la durée de la scolarité, la transformation du système scolaire et aux changements sociaux comme le baby boom et la généralisation du travail féminin. Ces évolutions impliquent une plus lourde responsabilité laissée à l'école en matière d'apprentissage et un développement considérable des effectifs dans les classes de maternelles, puis de l'enseignement primaire et secondaire. Les matières enseignées évoluent également donnant plus d'importance aux mathématiques qui remplacent le latin comme moyen de sélection. Mai 1968 crée de nouvelles relations entre les élèves et les enseignants. Des pédagogies plus adaptées à l'enfant se développent et on recherche plus à transmettre des méthodes que du savoir.
Nathan va très bien s'adapter à ces changements en s'appuyant sur ses valeurs d'origine : le progrès et l'innovation pédagogique au service du plus large accès à la connaissance. Les éditeurs de la maison vont développer avec les plus grands auteurs des manuels scolaires de grande qualité pédagogique, égayés par des dessins pour accompagner les élèves dès le plus jeune âge. Les manuels scolaires Nathan contribueront ainsi largement à la rénovation pédagogique dans toutes les matières : mathématiques modernes (Queyzane et Revuz), géographie (Lacoste), histoire (Milza, Bernstein puis Gaillart), littérature française (Mitterand, Lecherbonnier, …), sciences physiques avec la collection Saison, sciences biologiques avec la collection Escalier,... La maison accompagnera le développement de l'enseignement des langues vivantes avec des manuels aux méthodes efficaces (Ballandras-Benhamou, Holderith-Eckert, …) et créera en 1980 la collection de magazines "Speakeasy" pour accompagner l'apprentissage des langues dans et en dehors de la classe.
La collection Nathan-Université apparaît dans les années 1960 comme un prolongement du secondaire. Elle se développera dans l'enseignement supérieur des lettres, des sciences humaines et de la gestion et deviendra un secteur à part entière.

< < 1936 - 19451945 - 1986 (suite) > >